Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > A la une > Actualités >

La Goutte d’Or a tout sauf le blues

Publié le 9 novembre 2021

Noame, étudiante en histoire et en sciences politiques, a débuté un stage au sein du média de quartier Goutte d’Or et Vous fin octobre. À cette occasion elle a suivi les ateliers journalistiques animés pendant les vacances scolaires par Maxime, journaliste à la SSB, auprès de 6 jeunes fréquentant ADOS. Elle nous livre dans cet article sa vision de la semaine.

Et pour retrouver les productions de la semaine, c’est ICI & LA

“Tranquille, je me baladais dans la ville capitale, de Barbès aux Abbesses, des Champs-Elysées aux Halles”. Depuis quelques semaines, ces quelques paroles résonnaient dans mon esprit sans pouvoir identifier la musique d’origine. Frustrée, c’est seulement lors de ma semaine passée à la Salle Saint Bruno que j’ai eu la présence d’esprit de chercher les paroles sur Internet. Paris à le blues, Mad in Paris, 1996. Après plusieurs écoutes attentives, je n’ai pu m’empêcher de comparer les critiques faites au Paris des années 1990 à notre Paris actuel. Pas de si grandes différences, notamment pour ce qui relève “des soulards dans les bistrots” et des “keufs qui font mal leur taff”. Des propos qui sont souvent concédés aux quartiers les plus populaires, puis résumés dans les journaux, petits forgerons de l’opinion. Pourtant, la Goutte d’Or a tout sauf le blues.

Un nouveau regard

Née dans le 18e, il m’aura fallu une semaine pour redécouvrir ce quartier. Une semaine pour réaliser que depuis tant d’années un trésor se trouvait de l’autre côté du boulevard Barbès. Une semaine pour rééduquer ma vision des rues et de la vie. Une semaine pour nouer des liens précieux.

À mon arrivée au sein de Goutte d’Or et vous, Maxime m’a présenté les différents ateliers que nous allions effectuer lors de ce stage de journalisme. Organisé pour les jeunes de l’association ADOS, chaque jour était rythmé par des thématiques différentes. Le lundi et les mardis étaient axés sur la recherche de l’information et au fonctionnement d’un média. Nous avons eu la chance d’avoir un mercredi photographie accompagné de Cebos Nalcakan, célèbre photographe du 18e auquel des articles ont été déjà consacrés ; un jeudi audio avec Hugo Nazarenko, journaliste indépendant et bénévole au sein de GO&V, afin d’apprécier l’univers sonore de la Goutte d’Or.

Indépendamment de notre volonté, un fil conducteur s’est constitué à travers nos travaux. Qu’il s’agisse de Ryan, de Nesrine ou bien Islem, tous relevaient l’importance de la communauté et de la mixité sociale au sein du quartier. Le subtil mélange des outils journalistiques ne faisait que mettre en lumière une réflexion d’ordre plus général.

Le sublime naît du grotesque

Selon Victor Hugo, le sublime naît du grotesque et il est fort probable qu’il se soit infiltré dans le square Léon en travaux. Comme l’évoquait Cebos, photographier “le beau” au sens esthétique, c’est plaisant à regarder, mais cela ne raconte rien. In fine, la beauté comme on la perçoit communément est d’une agréable simplicité, la simplicité des contraires. Le beau se démarque du laid, voici une facile dichotomie. Cependant, il y a quelque chose de beau dans les échoppes usées par le temps, dans les cages de foot qui ont perdu temporairement leur souffle de vie dans le square Léon, dans la maladresse de certains passants lorsqu’on leur pose des questions. Tout comme la beauté se manifeste dans l’espièglerie d’Ikram, les silences d’Amna, la curiosité de Ryan, la passion de Basma pour les pigeons, les rires de Monsieur Benamrane, la tranquillité apparente de Maxime lorsqu’il réécoute plusieurs audios grésillants.

La beauté en ce sens est défaite de sa perfection illusoire ; elle n’a point de mesure. Elle émerge dans la spontanéité et dans la banalité d’un geste, d’une parole, d’un regard. Les photographies sélectionnées retracent l’itinéraire d’une réflexion commune ; vous la continuerez par vous-même lors d’une prochaine balade.



Vie de quartier Paroles d’habitants

Agenda

mar.
30
nov.
Vampires à l’Omadis
par 20h30
Lire la suite
jeu.
2
déc.
Colloque : Vivre avec le VIH
par URACA BASILIADE
Lire la suite
ven.
3
déc.
Soirée musicale à la Table Ouverte
par Latableouverte
Lire la suite
dim.
5
déc.
Café des enfants à La Manufacture
par Home Sweet Mômes
Lire la suite
mar.
7
déc.
Vampires à l’Omadis
par 20h30
Lire la suite
ven.
10
déc.
Les plats de fête du quartier
par FGO Barbara,Collectif 4C - Quartier Libre,Ethnologues en herbe
Lire la suite
Voir tous les rendez-vous
Aucune planète de rechange n’étant prévue, Goutte d’Or & Vous propose chaque mois des clés pour devenir plus éco-responsable
Lire la suite

Actualités

Les artistes de la Goutte d’Or : les expos de décembre - 25 novembre " La Guadeloupe ? Nous on voulait l’indépendance, ce n’était pas pareil." - 25 novembre Sara Jehane Hedef, artiste de la transmission - 24 novembre Envie de faire du sport ? Rien de plus facile ! - 24 novembre La Goutte d’Or donne la parole aux parents - 24 novembre