Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > A la une > Actualités >

Retour sur les 30 ans de la CIDE

Publié le 11 décembre 2019

Plusieurs structures du quartier ont participé à célébrer les 30 ans de la convention des droits de l’enfant à la Goutte d’Or. Que s’est-il donc bien passé ?

Fin novembre, nous fêtions à la Goutte d’Or les 30 ans de la convention internationale des droits de l’enfant ! Parce que comme tout être humain les enfants ont des droits, en 1989 a été adopté ce texte juridique majeur. A la Goutte d’or où nombreux sont les enfants et les jeunes qui occupent les rues du quartier, c’est une occasion de célébrer la considération de leurs droits.

Le 6 novembre dernier, c’est avec grand plaisir que nous vous présentions dans un premier article le programme d’activités proposées à cette occasion. Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour faire le bilan de cette semaine dédiée. Nous espérons de tout cœur que celles et ceux venu(e)s y participer ont apprécié le détour.

Mercredi 20 Novembre

9H00 : Projection-Débat du documentaire « Demain est à nous » de Gilles De Maistre, au Louxor.

Cet événement était organisé par l’association Home Sweet Mômes, en partenariat avec le réseau REP+ Clemenceau et le Louxor.

Si vous n’étiez pas boulevard Magenta à neuf heures pétantes, au Louxor-Palais du cinéma, l’un des 130 enfants bien présents ce jour-là pourrait sans doute vous raconter la superbe ambiance qui régnait dans la salle ce matin-là. Au Louxor, le 20 novembre dernier, était projeté le documentaire "Demain est à nous" de Gilles De Maistre, qui retrace l’histoire d’enfants venus de partout et qui décident de lutter pour défendre leurs convictions. Grâce à leur détermination, et parce qu’ils ont très vite pris conscience des inégalités qui bercent ce monde, ils ont décidé de ne rien lâcher et de combattre sur tous les fronts : travail d’enfants, mariages forcés, problématiques environnementales, misère, etc... Peut-être le visionnage du film aura créé chez les enfants présents, de nouvelles vocations ou au moins une ouverture à la possibilité d’un engagement politique de leur part. Luttons tous ensemble !

16H00 : Le serious game « Stop la violence ! » à La Goutte d’Ordinateur

L’après-midi, était proposé aux enfants un serious game sur ordinateur, dans les locaux de la Goutte d’Ordinateur. Sous forme de petites enquêtes numériques, il s’agissait avant toute chose de faire passer un message. Le thème : le harcèlement scolaire. Celui-ci a dans un premier temps été amené sous forme d’une discussion informelle entre Moussa, l’animateur, et la dizaine d’enfants présents, âgés de 8 à 14 ans. Ensuite, des binômes ont été formés, chacun devant s’intéresser à l’une des trois enquêtes proposées par le serious game « Stop la violence ! » (retrouvez le lien ici : https://www.stoplaviolence.net/). Le tout s’est déroulé dans la joie et l’entre-aide ; pendant que l’un.e écoutait avec un casque les indices énoncés à voix haute, celui ou celle qui se débrouillait le mieux sur l’ordinateur les lisait avant d’agir. Il semblait essentiel d’ouvrir le débat, de sensibiliser ces enfants et de tout simplement leur proposer cette réflexion et il semble que le challenge a été réussi !

17H00 : Lecture-Conférence avec Sofia Aouine pour son livre « Rhapsodie des oubliés » à La Régulière

Cet événement était organisé par Accueil Goutte d’Or.

C’est dans une ambiance à la fois intimiste et conviviale que nous avons eu la chance de rencontrer Sofia Aouine venue présenter son premier roman, « Rhapsodie des oubliés », qui vient d’obtenir le prix de Flore 2019. La lecture d’un passage du livre par des enfants qu’elle connaît bien et suit dans le cadre d’un atelier qu’elle dispense d’ailleurs toujours au centre social Accueil Goutte d’Or était aussi brute et bouleversante que les mots de l’auteure elle-même, qui ont d’ailleurs puisés ressource dans ce quartier qu’elle « aime autant qu’ [elle] déteste » dit-elle. Il lui tenait à cœur de leur laisser la parole, et c’est donc ce qu’il s’est passé, pour la plus grande joie des personnes présentes. Ce fut alors un moment doux, agréable, et une rencontre aussi riche qu’inspirante.

Jeudi 21 novembre

19H00 : Colloque de poche « L’éducation bienveillante… au quotidien »

Ce colloque était organisé par Les Enfants de la Goutte d’Or (EDGO).

Ce colloque se composait de deux tables rondes :

  • Table ronde 1 : "L’éducation bienveillante en réflexion à l’accompagnement à la scolarité" avec Aude PANET, référente accompagnement à la scolarité EGDO, et Antoine DARNAL, retraité éducation nationale et bénévole EGDO.
    Suivi d’un trait d’union : "Le respect dans les relations interpersonnelles abordé à l’Opération SPS " avec Bénédicte GODO, référente prévention des conduites à risques EGDO et Nadine BOUHOT-KAUFMAN, médecin retraitée et membre du CA EGDO.
  • Table ronde 2 : "L’éducation bienveillante mise en œuvre à l’école de foot" avec Nasser HAMICI, coordinateur football club EGDO et Elarif MMADI, éducateur bénévole football club EGDO.
    Suivi d’un témoignage d’une expérience de terrain avec Assiata OUEDRAOGO, formatrice en odontologie, partenaire burkinabé invitée en France.

Si vous souhaitez le réécouter, c’est ici :


Samedi 23 novembre

14H30 : Projection-Débat du documentaire « J’ai marché jusqu’à vous » de Rachid Oujdi à la Bibliothèque Goutte d’Or

Cet événement était organisé en partenariat avec la Salle Saint Bruno et la Ligue des droits de l’Homme.

Une quarantaine de personnes ont assisté à la projection de ce film documentaire qui retrace le parcours éprouvant de "Mineurs Isolés Étrangers", venus seuls, principalement d’Afrique et du Moyen-Orient, sans visas et qui débarquent à Marseille, au terme d’un long périple. En attendant leur majorité, ils sont censés se trouver sous la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance. Mais avant cette "mise à l’abri" rarement immédiate, ces jeunes subissent la rue, les réseaux malveillants et la suspicion des institutions. A l’issue de la projection, l’émotion était perceptible dans l’assemblée. Plusieurs réactions se sont fait l’écho de l’indignation face aux conditions alarmantes d’accueil de ces jeunes, et a carence de véritable prise charge. D’ailleurs il a été rappelé dans le débat que la France a été condamnée début 2019 par la Cour européenne des droits de l’Homme pour "traitement dégradant" envers un jeune Afghan. Plusieurs personnes ont également interrogé la Ligue des Droits de l’Homme sur la manière dont chacun peut aider et sur les actions menées par la Ligue. Sur cette question, un focus a été fait sur le Parrainage républicain, moyen d’affirmer son engagement citoyen visant à soutenir et développer autour de ces jeunes en situation de grande précarité un réseau d’aide et d’accompagnement dans leurs démarches pour obtenir un titre de séjour. La LDH mène également des actions de plaidoyer, des interventions de sensibilisation, des événements, des permanences juridiques...Pour en savoir+, c’est ici. Les échanges se sont poursuivis sur les mineurs "marocains" du quartier, avec de nombreuses questions (concernant leur présence, prise en charge, quotidien, parcours...) qui laissent à penser que des informations claires font défaut et seraient bienvenues et nécessaires.

Pour aller plus loin...
Retrouvez notre premier article ici.
Voici le texte de la CIDE.
Ainsi que le texte simplifié pour les enfants.



Vie de quartier solidarité/égalité/accès aux droits Culture Loisirs

Agenda

lun.
22
juin
Présentation des métiers du nettoyage
par Espace de Proximité Emploi,Clair et Net
Lire la suite
lun.
29
juin
Présentation des métiers de la petite enfance
par Espace de Proximité Emploi,Caravelle
Lire la suite
lun.
6
juil.
Présentation des métiers de l’aide à domicile
par Espace de Proximité Emploi
Lire la suite
Voir tous les rendez-vous

Actualités

Précarité et insécurité alimentaire à l’épreuve du Covid 19 - 17 juin Sur le terrain dans les cuisines de Quartier Libre - 12 juin Webradio déconfinée : Hélène du Collectif 4C - Quartier Libre - 11 juin Webradio déconfinée : Lydie des Enfants de la Goutte D’Or - 10 juin Webradio confinée : Le confinement raconté par des enfants - 8 juin