Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > Mémoire du quartier > Les lundis en archive ! >

Quand le curé de Saint-Bernard apportait son soutien à EGO

Publié le 2 novembre 2021

C’était comment, la Goutte d’Or, il y a 50 ans ? 20 ans ? 5 ans ? Goutte d’Or & Vous ressort une archive des cartons qui témoigne de l’évolution du quartier : vieux reportages de JT, revues de presse, pétitions...

En 2005, l’association Espoir Goutte d’Or est bien implantée dans le quartier puisque voilà près de 18 ans qu’un espace de discussion et de construction de liens sociaux a vu le jour dans un local proche des scènes de deal et de consommation. Ce lieu, devenu un centre d’accueil pour les usagers de drogue, a même été complété en 1995 par l’ouverture d’un second local où est établi un programme d’échange de seringues.

Pourtant, quand l’association souhaite acquérir un troisième local situé rue Saint-Mathieu, ce n’est pas du goût de tout le monde au sein du quartier. En témoigne un article du Parisien au sein duquel le porte-parole du collectif des habitants de la Goutte-d’Or s’emporte contre cette nouvelle acquisition prévue pour la rentrée 2005.

Si la présidente de l’association, Lia Cavalcanti, précise que ce nouveau local abritera simplement les locaux d’EGO, une rumeur dit que l’église Saint-Bernard - qui jouxte la rue Saint-Mathieu - s’oppose elle aussi à l’implantation de ce troisième local étiqueté EGO. Ce qui sera démenti par le Père Cauchois, curé de Saint-Bernard, dans une lettre de soutien adressée à l’association.

"Vous êtes en train d’acquérir un local pour élargir le champ de votre action de service, d’accueil et d’accompagnement des usagers de drogues. Cette décision ne fait malheureusement pas l’unanimité dans notre quartier. Nous avons entendu parler de rumeurs disant que la paroisse Saint Bernard elle-même serait opposée à vos projets d’extension. Cette rumeur est totalement infondée et nous tenions à vous le faire savoir.

A l’occasion de notre journée de fin d’année du 25 juin dernier, j’ai consulté beaucoup de paroissiens. Tous étaient favorables à votre action et aux moyens que vous prenez pour la mener à bien. Le Conseil Pastoral unanime est d’accord pour que, par cette lettre, nous vous confirmions ce soutien qui a toujours été le nôtre.

Adhérent de votre association, j’ai pu participer à votre Assemblée Générale de 2004. J’ai été impressionné par ce que vous faites. J’adhère pleinement à ce qui sous-tend votre projet. L’usager de drogues, est avant tout une personne humaine. J’y reconnais les valeurs auxquelles nous sommes nous-mêmes profondément attachés.

A tous les membres d’Espoir Goutte d’Or, nous vous souhaitons " bon courage " en cette rentrée 2005."

Lettre publiée dansle n°55 du journal AlterEgo



Mémoire Vie de quartier