Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > A la une > Actualités >

"Pas de quartier pour les médias" : on en parle encore !

Publié le 18 février 2016


La soirée "Parlons-en !" du 3 février, sur les relations entre les médias et le quartier populaire, a été riche en débats. Revivez ce moment en mots, en images et en son.

[Podcast du débat "Parlons-en !" en bas de page]

Quels regards portent les médias sur les quartiers populaires ? Comment les habitants de ces territoires peuvent s’approprier les règles du jeu médiatique pour pouvoir s’exprimer directement sans que l’on parle à leur place ? À quoi servent et comment faire exister des médias locaux ? Ce soir-là, il n’y avait « pas de quartier pour les médias ». C’est ce thème qui a intéressé les rencontres "Parlons-en !", un cycle de débats organisé conjointement par les associations ADOS, Accueil Goutte d’Or et la Salle Saint Bruno. Sa deuxième édition s’est déroulée le mercredi 3 février 2016, au centre musical Fleury-Goutte d’Or Barbara. Environ 80 habitants et acteurs associatifs du quartier ont répondu à l’appel pour échanger avec des invités de marque : Ahmed Slama et Yousra Gouja, deux jeunes rédacteurs du fameux "Bondy Blog", Nora Hamadi venue représenter le magazine "Fumigène" et Noël Boutier du mensuel de l’arrondissement "Le 18e du Mois".

Comme lors de chaque édition de "Parlons-en !", un document, une œuvre ou un témoignage est présenté au public pour servir de point de départ à la discussion qui sera ouverte dans la foulée. Cette fois-ci, il s’agissait d’un documentaire, réalisé par Julien Dubois et qui retrace l’histoire et le parcours du "Bondy Blog". Vous pouvez le visionner depuis votre canapé ou au bureau en cliquant sur le lien ci-dessous :

Revoir : « Bondy Blog, portrait de famille », de Julien Dubois

En 52 minutes, on découvre une bonne partie de l’équipe de ce site d’information créé en 2005 au lendemain des « révoltes » dans les banlieues françaises, à Bondy, ville particulièrement touchée par ces événements. Quelques années plus tard, on voit que le travail initié par un journaliste suisse, Serge Michel, a porté ses fruits. Aujourd’hui chaperonnés par le rédacteur en chef Nordine Nabili, de nombreux adolescents et jeunes adultes se sont emparés de ce moyen d’expression pour raconter leurs quartiers, leurs cités et leur vie de jeunes issus des classes populaires. Cette initiative a permis d’apporter un autre regard sur les banlieues et sur une France multiculturelle. Ce mercredi soir, à FGO-Barbara, Ahmed et Yousra sont venus témoigner de la nécessité de ce genre de médias pour donner de la voix aux quartiers dans le débat public et dans les sphères médiatiques.

Un sacerdoce qu’ils partagent avec Nora Hamadi, membre du comité éditorial du magazine "Fumigène". Créé en 2000 et de retour après une pause de quatre ans, Fumigène cherche à parler des quartiers autrement que par le prisme des violences, du chômage et des trafics. À travers un objet soigné, rempli de textes engagés et de photographies lumineuses, l’équipe de Raphäl Yem cherche à développer ce qu’elle nomme la « littérature urbaine » comme lorsqu’ils viennent pour un reportage à la Goutte d’Or pour montrer les richesses d’un quartier que la Fox News a qualifié de « No-Go Zone ».

Les ambitions et les objectifs du "18e du Mois", représenté par Noël Boutier, sont différents de ceux de ses confrères, mais pas incompatibles avec notre thème. Ce mensuel d’informations locales et intergénérationnelles tente de donner aux habitants du coin une autre manière de s’informer, savoir ce qu’il se passe autour de chez eux. Un impératif de proximité qui a tout autant son rôle à jouer pour les habitants d’un même territoire puisse s’identifier à travers une publication qui leur parle directement.

Les personnes présentes dans l’assistance ont également pu exposer leur point de vue, exprimant leur besoin de voir émerger une nouvelle forme de journalisme qui cherche à s’ancrer dans la réalité pour ne plus avoir à recourir aux stéréotypes sur les quartiers populaires dont les premiers tributaires sont ses habitants.

Podcast du débat

Chronologie

  1. Bondy Blog : la difficulté de s’imposer comme un vrai média aux yeux des confrères journalistes (0’ à 8’45)
  2. Fumigène : un lieu d’expression pour peser dans le débat médiatique (8’45 à 14’)
  3. Le 18e du Mois : proposer un vrai journal local à un territoire (14’ à 22’)
  4. Journalistes issus des quartiers populaires dans les grandes rédactions nationales : garantie d’un traitement plus juste ou risque d’être formaté ? (22’00 à 30’5)
  5. Rapport entre presse locale et nationale : la volonté de combler un vide (30’05 à 38’)
  6. La complexité de s’adresser au lectorat adolescent des quartiers populaires (38’ à 44’25)
  7. Laisser s’exprimer les locaux plutôt que les experts (44’25 à 48’08)
  8. Les limites de la présence des journalistes « parachutés » dans des situations de crise, comme avec les migrants (48’08 à 55’50)
  9. Un défi dans les quartiers populaires : déconstruire la théorie du complot (55’10 à 62’36)


Paroles d’habitants Médias

Agenda

ven.
17
juil.
Initiation à la gravure
par 15h - bibliothèque Goutte d’Or
Lire la suite
mer.
22
juil.
Histoires en ballade
par Compagnie Gaby Sourire
Lire la suite
ven.
24
juil.
Ciné plein air "Tito et les oiseaux"
par ADOS,J
Lire la suite
mar.
28
juil.
Info Parcours linguistique à visée professionnelle
par Espace de Proximité Emploi
Lire la suite
mer.
19
août
Atelier d’écriture
par 15h - bibliothèque Goutte d’Or
Lire la suite
mer.
26
août
Atelier d’écriture
par 15h30 - bibliothèque Goutte d’Or
Lire la suite
Voir tous les rendez-vous

Actualités

Un été à la Goutte d’Or - 21 août L’usage détourné du protoxyde d’azote, une pratique à risques - 6 juillet Festival Rhizomes - 2 juillet Impro, théâtre et vidéo cet été ! - 22 juin Renforcement de l’inter-associatif face à la crise - 18 juin