Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > A la une > Actualités >

L’engagement associatif, grande cause nationale : ça veut dire quoi ?

Près d’un Français sur deux est membre d’une association : une réalité qui a poussé le gouvernement à déclarer l’engagement associatif « grande cause nationale » de 2014. Malgré tout, la situation est loin d’être rose pour un secteur en manque des ressources financères, et qui connaît des difficultés à subsister. Gros plan sur deux démarches citoyennes, celles du Mouvement Associatif et du Collectif des associations citoyennes, qui souhaitent mettre en avant et soutenir le milieu associatif.


Grande Cause Nationale 2014 (Officiel) par lemouvementassociatif

« Il y a 1.3 million d’associations en France et autant de raisons de déclarer J’aime ton asso ». Message de fin d’une vidéo récemment lancée par le Mouvement associatif, ces quelques mots viennent subtilement résonner avec la situation associative en France. Une donnée suffit à en dresser le panorama : 23 millions de Français sont adhérents d’une ou plusieurs associations. En clair, cela veut dire que près d’un Français (de plus de 18 ans) sur deux est membre d’une association.

C’est - sans doute - fort de ce constat que Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, avait décidé de désigner l’engagement associatif la « grande cause nationale » de 2014. Pourtant, malgré ces chiffres plein de promesses, la situation est plus morose qu’elle n’y paraît. Contrairement aux intentions annoncées, l’année 2014 est marquée par un recul considérable du soutien public à la vie associative. L’occasion pour Goutte d’Or & Vous de faire le point sur la question, en plaçant le viseur sur deux mouvements, aux origines différentes, qui donnent de la voix pour défendre la place des associations en France.

#Jaimetonasso, « un message très positif sur la réalité extrêmement diverse des associations »

A l’origine de la campagne « J’aime ton asso », le Mouvement Associatif est une structure qui fédère 600,000 associations en France, soit près de la moitié du secteur. Leurs objectifs affichés : montrer son attachement à une association, insister sur l’intérêt économique du secteur en période de crise et interpeller les élus sur l’importance de continuer à le financer. Ces trois axes sont au centre de la démarche, qui passe avant tout par une utilisation virale des réseaux sociaux et une campagne d’affichage imposante, notamment dans le métro.

Celle-ci aurait déjà séduit plusieurs milliers de travailleurs ou bénévoles du secteur, qui ont déclaré leur flamme à une association sur Twitter ou via Facebook. Une imposante communication qui permet au Mouvement Associatif d’attirer l’attention sur l’importance du secteur, en rappelant régulièrement des données souvent mises de côté : on a tendance à l’oublier, mais chaque année, ce sont 16 millions de bénévoles qui s’engagent dans des associations.

« Qui sait que près de 6% de l’emploi privé est associatif ? Chaque jour, l’action combinée de millions de femmes et d’hommes dans les associations transforme la société, et on ne le sait pas assez » , peut-on ainsi lire sur leur site internet.

Patrick Kranner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, était présent au lancement de la campagne, qui s’est déroulé dans les locaux de France Télévision. Il a profité de l’occasion pour souligner son engagement auprès de la Grande Cause Nationale et redire l’importance du Mouvement associatif en France et son impact sur le territoire.

Le Collectif des associations citoyennes : « Pas de société solidaire sans associations citoyennes »


A première vue, le Collectif des associations citoyennes part du même constat que le Mouvement associatif : la place centrale prise en France par les associations. Rappelant que l’État et les représentants des collectivités territoriales avaient reconnu « l’apport déterminant des associations à la vie démocratique et à la cohésion sociale », il a tout de même lancé un appel à la société civile pour l’alerter sur ce qui se trame en toile de fond.

Sa démarche vient en effet souligner un paradoxe : alors qu’il n’a peut-être jamais autant soutenu le secteur dans les discours, l’État s’apprête à considérablement réduire son soutien concret à la vie associative.

Cela devrait dans un premier temps passer par une réduction des dépenses publiques inédite entre 2015 et 2017, « qui risque d’entraîner la diminution d’un tiers des financements publics aux associations », explique le Collectif. Par la suite, cela pourrait s’aggraver avec un projet de loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République, lequel reste vague mais pourrait asphyxier les associations locales, « dès lors qu’elles n’auront plus qu’un seul financeur public ».

Enfin, le gouvernement étudie également un projet « d’obligations à impact social » : en clair, il s’agit de mettre en place des partenariats public-privé pour le financement des associations. Cela pourrait, selon le Collectif, « permettre à des opérateurs commerciaux de réaliser des profits sur l’action sociale ».

Le Collectif des associations citoyennes a donc souhaité tirer la sonnette d’alarme en lançant un appel envers la société civile et les associations. Celui-ci, intitulé « Pas de société solidaire sans associations citoyennes » (que vous pouvez lire ci-dessous), revendique notamment la mise en place de financements stables et garantis, mais aussi la reconnaissance concrète du rôle des associations. Aujourd’hui encore, celles-ci doivent encore user et abuser de contrats de travail précaires pour subsister.

L’appel :

"Pas de société solidaire sans associations citoyennes" publié par Gouttedoretvous


Défense des associations Vie des associations

Images à télécharger

  Sans titre   Sans titre

Agenda

ven.
20
avr.
Projection - Débat : The birth of a nation
par Espoir18
Lire la suite
mar.
24
avr.
Réunion décoration du Village Festif
par Paris Macadam
Lire la suite
jeu.
26
avr.
Réunion Quartiers d’Art
par Paris Macadam
Lire la suite
ven.
27
avr.
Solicycle : atelier vélo solidaire
par ADOS
Lire la suite
ven.
27
avr.
Projection - Débat : Ecrire pour exister
par Espoir18
Lire la suite
dim.
29
avr.
Journée Home Sweet Mômes
par Home Sweet Mômes
Lire la suite
sam.
5
mai
Repas de quartier - Accueil Goutte d’Or
par Accueil Goutte d’Or
Lire la suite
dim.
13
mai
Fête de la friche Polonceau
par dimanche 13 de 10h à 20h à l’angle de la rue des Poissonniers et rue Polonceau
Lire la suite
lun.
14
mai
Rallye Citoyen

Lire la suite
mer.
23
mai
Les relations école/famille : parlons-en ensemble !

Lire la suite
Voir tous les rendez-vous

Actualités

Connaissez-vous le Conseil citoyen ? Vous pouvez y participer ! - 19 avril La Goutte d’Ordinateur propose un stage sur l’administration en ligne - 17 avril Le programme des vacances à la Goutte d’Or - 13 avril Accueil Goutte d’Or recrute un/une directeur/directrice. - 11 avril Exposition "La main et l’esprit, entre cuir et peinture" - 6 avril