Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > Votre Goutte d’Or > Zapping Goutte d’Or > EGOphonique >
Les webradios Les thèmes Aléatoire


Bienvenue chez les Bolcheviks Anonymes !

Publié le 11 février 2016 -

Tous les mardis soirs, les usagers de STEP-Espoir Goutte d’Or se retrouvent en studio pour exprimer leurs colères, envies ou espoirs en musique. Autour d’un micro, d’une batterie et de quelques instruments à corde, leurs chansons, souvent écrites à partir de leurs expériences personnelles, sont toujours propices à la discussion. Lucas et Mathieu, de Goutte d’Or & Vous, s’y rendent une fois par mois pour y recueillir les expressions de ces Bolcheviks pas tout à fait anonymes.

Mardi 24 novembre, 20h. En studio, des hommes et des femmes prennent place autour des instruments. Les usagers de STEP-Espoir Goutte d’Or, propriétaires des lieux le temps d’un soir, échauffent les cordes vocales et accordent les guitares. Toutes les semaines, grâce à la complicité du centre musical Fleury-Goutte d’Or, ils profitent du studio pour s’échapper un peu de leur quotidien, ou le raconter en chanson. Grâce à ces répétitions hebdomadaires, le groupe des Bolcheviks anonymes a commencé à se faire un petit nom dans le quartier. On les a entendus chanter du chaâbi à la Salle Saint-Bruno, ou de la musique un peu plus électrique lors d’une soirée à la Goutte rouge.

Le prochain objectif ? L’enregistrement d’un CD. Quant à nous, c’est la première fois que nous nous rendons à une répétition du groupe des usagers d’EGO. On y retrouve des musicien(ne)s amateur(e)s ou confirmé(e)s qui, chaque semaine, attendent impatiemment le mardi soir. Auteurs-compositeurs, ils écrivent leurs propres textes pour la plupart, que le groupe tente ensuite de mettre en mélodie.

Ce mardi, Vincent, le représentant des usagers, nous a concocté des paroles pleines de poésie, et qui évoquent les difficultés qui émaillent le parcours des réfugiés. Ensuite, c’est au tour de Moussa de ramener de la douceur avec une chanson sobrement intitulée… Amour. Mais avant d’écouter les Bolcheviks Anonymes, ils se présentent, un par un, entre deux coups de batterie.

Par Lucas et Mathieu

Tweeter Partager sur FaceBook

EGOphonique