Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > Votre Goutte d’Or > Zapping Goutte d’Or > EGOphonique >
Les webradios Les thèmes Aléatoire


Les Bolchéviks Anonymes ne sont pas "désolés"

Publié le 15 juin 2016 -

Tous les mardis soirs, les usagers de STEP-Espoir Goutte d’Or se retrouvent en studio pour exprimer leurs colères, envies ou espoirs en musique. Lucas et Mathieu, de Goutte d’Or & Vous, s’y rendent une fois par mois pour y recueillir les expressions de ces Bolcheviks pas tout à fait anonymes. Au programme, ce mardi, des chansons qui nous font voyager de la République démocratique du Congo jusqu’aux rues de Paname.
Les Bolcheviks ne sont pas fans de Google : ça nous apprendra à essayer de leur présenter la webradio Goutte d’Or & Vous sous un biais capitaliste ! C’était un mardi de la fin de l’hiver (pardonnez-nous le retard de la mise en ligne) : les vocalises comme les opinions de nos chanteurs pas tout à fait anonymes fonctionnaient à plein.

Le batteur fou Coco était de retour après une blessure à la jambe, et la répétition en fût on ne peut plus rythmée. Être musicien amateur n’empêche pas d’avoir des envies : c’est ce que nous confie Kinuani, qui rêve, comme nombreux de ses camarades, de vivre de la musique.

En attendant, il s’époumonne sur “Indépendance Cha Cha”, l’hymne congolais écrit par Joseph Kabasele et qui célèbre l’indépendance de la République démocratique du Congo. Ambiance sixties, donc, avec quelques fausses notes. (SON 1 )

Et puis, c’est au tour de Moussa de (re)prendre le micro. Lui qui nous avait gratifié d’une “Chanson douce” saupoudrée de raggae, entonne sa propre compo cette fois-ci. Et celle-ci a pour titre : “Désolé”. Le message de Moussa est simple et tranchant : y en a marre de s’entendre répondre “désolé !” quand on fait la manche. Une chanson personnelle et une envie d’autre chose… (SON 2 )

En bonus, on se fait discrets pendant que les musiciens rangent leurs instruments pour une rencontre avec Dom, et une petite discussion autour des médias. Que pense-t-il du traitement médiatique des usagers de drogues ? (SON 3)

Tweeter Partager sur FaceBook

EGOphonique